Vous êtes ici : Accueil > Le lycée

Historique du lycée

Le Lycée Robert d'Arbrissel a pris sa dénomination actuelle en 1988, on parlait auparavant du Centre d'Enseignement Rural.

Le lycée Robert d'Arbrissel

Dates importantes :

1047-1117 : Robert d'Arbrissel
1803 : Début de l'enseignement
1865 : Construction d'un pensionnat
1904 : Fermeture de l'école
1914 - 1918 : Transformation de l'école en hôpital
1961 : Centre d'Enseignement Féminin Rural
1990 : Construction d'un internat
2010 : Création d'une animalerie pédagogique


Robert d'Arbrissel, fondateur de l'Abbaye de Fontevraud

L'association du lycée a choisi de retenir Robert d'Arbrissel (1047-1117). Il fut prédicateur du Xème siècle et fondateur de l'abbaye de Fontevraud. Il a mis à sa tête en 1115 Pétronille de Chemillé. Elle dirigera pendant 34 ans Fontevraud et laissera à sa mort (1149) plus de 35 prieurés et d'immenses domaines.
Les Fontevristes sont arrivées à Chemillé après la Révolution. La suppression de l'Abbaye de Fontevraud avait entraîné la dispersion des religieuses.

Des soeurs enseignantes

Deux sœurs, Melles Rozé, ex-Fontevristes, vont répondre à l'appel du curé Alliot et fonder une école de filles à Chemillé. Elles commencent l'enseignement en 1803. Deux ans plus tard, elles obtiennent le statut de moniales tout en restant enseignantes. L'école prospère et plus de 30 chemilloises y sont pensionnaires. Des bâtiments sont aménagés, une chapelle pour les moniales y est construite, un aumônier nommé.

En 1827, le double statut des sœurs : cloîtrées et enseignantes est confirmé. Une école est construite ainsi qu'un parloir, la chapelle extérieure puis plus tard le cloître et les logements.
L'école des Fontevristes reste une école privée bien fréquentée à tel point qu'en 1865-1870, il faut encore agrandir , construire un pensionnat pour les 76 élèves sous la responsabilité de 4 sœurs enseignantes diplômées. Pour les externes, qui sont hors clôture, il y a deux classes : l'une gratuite et l'autre payante. Vers 1880, la communauté est à son apogée et compte 38 religieuses.

Fermeture de l'école en 1904

La loi sur les Congrégations de 1904 entraîne la fermeture de l'école et l'interdiction d'enseigner. L'école devient maison de retraite. Avec l'arrivée de la guerre 1914-1918, les sœurs transforment leurs locaux en hôpital où elles accueillent plus de 800 soldats, blessés ou malades pendant 4 ans. Après la guerre, suite aux services rendus, elles obtiennent l'autorisation de vivre en communauté comme avant.

Centre d'Enseignement Féminin Rural

En 1956, la communauté fusionne avec les Bénédictines de Vanves et en 1961, elles quittent Chemillé pour le couvent de Martigné-Briand. Les locaux deviennent alors CEFR (Centre d'Enseignement Féminin Rural), CER et LTP Robert d'Arbrissel. Aujourd'hui, le lycée s'étend sur 1.5 Ha . Dans les années 80, les bâtiments ont été aménagés. En 1990 et 1991, un internat et un bâtiment à usage scolaire ont été ajoutés. Une animalerie a été installée en 2010, et une cuisine pédagogique a été entièrement rénovée en 2016.

(rédigé avec l'aimable accord de monsieur Humeau, historien local)